Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/05/2010

Notre tour du monde

Objectif

Montrer grâce à une métaphore simple et très visuelle le rôle et l’importance de tous les thèmes liés à l’environnement : l’air, l’eau, les terres cultivables et les forêts, la biodiversité, les ressources énergétiques, les matières premières, les ressources alimentaires, les systèmes économiques, nos sociétés modernes et enfin les équilibres climatiques.

La tour du monde.JPG

Pour quel public ?

Cet atelier présente l’intérêt de pouvoir s’adapter à tous les niveaux et toutes les classes d’âge. Il peut se dérouler aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et se faire avec une ou plusieurs dizaines de personnes.

Déroulement.

La tour est démontée. Vous posez en premier sur la table ou au sol la planche sur le cylindre, ils symbolisent :

- les fondations sur lesquelles repose notre Tour du Monde ;

- l’équilibre climatique.

Calez la planche pour faciliter les étapes suivantes.

Vous demandez aux participants de construire la tour en respectant la logique suivante : « les étages sont à placer par ordre de nécessité décroissante. Le premier est celui qui est indispensable à tous les autres et ainsi de suite. » Voir les arguments pour le classement ci-dessous.

Vous pouvez placer entre chaque étage des petites cales ou des rouleaux. Lorsque la tour est terminée et que vous les enlevez progressivement, ils symbolisent les atteintes portées à l’environnement (pollution, surexploitation des ressources, perte de la biodiversité…). Vous montrez ainsi de façon très visuelle que vous déstabilisez l’ensemble.

Pour les changements climatiques, vous pouvez enlever progressivement les cales sous la planche. A droite de la planche vous pouvez mettre un récipient et y verser du sable et de l’eau. Cette action symbolise l’augmentation de la concentration en gaz à effet de serre.

Votre tour se met à pencher et, comme pour la tour de Pise, le but est de stopper la déstabilisation de l’ensemble avant que la tour ne s’effondre.

A gauche de la planche vous pouvez également placer un récipient. Le remplir image la lutte contre les changements climatiques. Vous pouvez demander aux participants de lister les types d’actions qui permettent de luttent contre le réchauffement climatique.

Vous pouvez aller plus en loin, en positionnant sur la planche des boules (de pétanque ou des billes selon la taille de la tour). Elles représentent les risques d’emballement climatique : incendies de forêts, le permafrost qui relâche du méthane, l’albédo qui change, le méthane relâché par les clathartes. Vous les placez au milieu de la planche, quand celle-ci se met à pencher, elles roulent et ajoutent un poids supplémentaire du côté réchauffement climatique.

Intérêts pédagogiques.

- les participants doivent expliquer l’ordre d’empilement des étages. Exemples : rares sont ceux qui placent les ressources alimentaires après les ressources énergétiques ou encore qui les placent au-dessus des matières premières ;

- cet atelier est très visuel et permet d’intégrer tous les thèmes ;

- il montre concrètement que nous sociétés modernes sont hors-sol (cinq étages entre la biodiversité et nos sociétés modernes) ;

- l’aspect fragilité de nos sociétés modernes saute aux yeux ;

- le classement des thèmes montre où nous devrions placer nos priorités ;

- le classement des thèmes à partir du milieu de la tour est discutable, c’est l’intérêt de l’exercice.

Matériel nécessaire.

Soit des petits cubes ou des cartons selon le nombre de participants. Choisissez des cartons cubiques ou plus hauts que larges afin de renforcer le sentiment d’instabilité et de fragilité de l’ensemble. Décorez les cartons en fonction de chaque thème.

Un cylindre, une planche, 9 cartons ou cubes, deux récipients, des cales ou des petits cylindres pour mettre entre les cartons.

Voir un exemple de mise en oeuvre par le collectif urgence climatique et justice sociale de Savoie

Pour aller plus loin.

Mon livre : Ce monde finit, est un état de lieux de la Terre qui est organisé comme la visite de « Notre Tour du Monde ». Pour chaque thème, j’explique pourquoi il se trouve à ce niveau de la visite, je présente ensuite les données essentielles et j’approfondis le sujet sur un point précis.

Ce livre est téléchargeable gratuitement sur ce site.

Arguments pour le classement des thèmes.

Explication du classement des étages.

1) l’air : car on ne peut pas vivre plus de quelques minutes sans air ;

2) l’eau : il ne peut y avoir de vie sans eau ;

3) les terres cultivables : elles sont nécessaires pour abriter la biodiversité du monde ;

4) la biodiversité pourrait bien entendu se satisfaire de l’air et de l’eau, mais elle serait partielle. C’est pour cette raison qu’elle est positionnée après les terres cultivables. En tant qu’homme nous sommes à ce niveau, mais, en tant qu’homme moderne civilisé, nous sommes bien plus haut ;

5) les ressources énergétiques : elles sont indispensables pour la production des ressources alimentaires : fabrication d’engrais ou de pesticides ;

6) les matières premières, je les place avant les ressources alimentaires, car aujourd’hui nous utilisons de grandes quantité de matières premières (le phosphate par exemple) pour la production d’engrais ;

7) les ressources alimentaires : on peut produire des céréales sans ressource énergétique et sans matière première, mais on ne peut pas aujourd’hui en produire suffisamment pour alimenter toute la population ;

8) le système économique, sa place à ce niveau est discutable, il pourrait être sous les ressources énergétiques car tous les échanges d’énergie, de matières ou de ressources alimentaires se font grâce au système économique ;

9) les sociétés modernes.

 

 

Les commentaires sont fermés.